Menu

PLANTES BIO-INDICATRICES, comprendre un sol par son couvert végétal…

Phylloxéra : L’année zéro de la viticulture moderne
13 août 2016
Pourquoi peut-il y avoir du dépôt dans une bouteille de vin ?
6 octobre 2017
Voir tout

PLANTES BIO-INDICATRICES, comprendre un sol par son couvert végétal…

Les plantes bio-indicatrices c’est d’abord un énorme réservoir de graines de différentes variétés dans le sol. Ces graines ne germent pas tant que des conditions particulières ne sont pas réunies. Elles sont dites « en dormance« .

Selon l’état du sol, certaines variétés vont sortir de cette dormance pour germer… C’est ce que l’on appelle « la levée de dormance ».

A noter que d’une année sur l’autre, selon notamment :

  • les conditions climatiques
  • le travail du sol
  • les fumures apportées

La flore spontanée peut être radicalement différente… Traduction que nous n’avons pas à faire au même sol du moins sur un plan agronomique.

Cette flore est constituée de différentes espèces que l’on qualifiera de plantes bio-indicatrices, leur besoins spécifiques ayant été préalablement définis, elles permettront de donner des indications sur le sol :

  • sa structure (compact, aéré…)
  • coupe-geologique

    coupe-geologique

    sa texture (granulométrie des particules réparties en trois catégories : argile, limon et sable)

  • son pH
  • les pratiques humaines présentes ou passées (ex : sol labouré, piétiné etc…)
  • l’activité des micro-organismes (bactéries, champignons), qui rendent assimilables les éléments du sol par les plantes

 

À ce jour environ 150 plantes ont été étudiées sérieusement.  

Il y existe trois types de plantes :

  • Celles qui indiquent un excès
  • Celles qui indiquent une carence
  • Celles qui servent d’indicateur de la vie microbienne du sol

 

Pour être considéré comme indicatrice, une plante doit être en nombre suffisant (5 à 10 pieds par mètre carré), elle doit être dominante par rapport aux autres espèces présentes.

Quelques exemples:

Un sol hydromorphe

C’est un sol régulièrement engorgé (saturé) en eau. Dans un sol hydromorphe, l’eau chasse l’air (donc l’oxygène) : l’activité bactérienne aérobie diminue jusqu’à disparaître totalement.
Une plante bio-indicatrice d’un sol hydromorphe est la Renoncule Rampante (nom scientifique : Ranunculus repens) :

Un sol tassé (compacté)

Dans un sol tassé, l’air (donc l’oxygène) ne peut plus circuler, l’activité bactérienne aérobie diminue.
Une plante bio-indicatrice d’un sol tassé est le Grand Plantain (nom scientifique : Plantago major) :

Un sol pauvre en argile et en matière organique

Une plante bio-indicatrice d’un sol pauvre en argile et en matière organique est la Spergule des champs (nom scientifique : Spergula arvensis) :

Un sol asphyxié

L’apport excessif de matière organique animale (ex : compost de fumier de volaille), associé à l’hydromorphisme provoque une pollution aux nitrites et une véritable asphyxie du sol.
Une plante bio-indicatrice d’un sol asphyxié est le Rumex à feuille obtuses (nom scientifique : Rumex obtusifolius) :

 

 

Si dans notre article « PLANTES BIO-INDICATRICES » on est dans la compréhension du fonctionnement du sol par l’interprétation de son couvert végétal…

Allez plus loin avec notre article « LES ENGRAIS VERTS » , qui explique comment ré-équilibrer ou améliorer un sol par le choix d’un couvert végétal.

http://www.chapelle-berard.com/fr/les-engrais-verts/

Liste des principales plantes bio-indicatrices :

 

 

 

Ail des vignes (Allium vineale)

  • Vignes et Vergers
  • Tassement et compactage des sols limoneux provoquant des anaérobioses, carence en potassium bloqué, fort contraste hydrique, érosion
 

Amarante blanche (Amarantus albus)

  • Champs et cultures irrigués, amendés avec des engrais solubles
  • Salinisation des sols par utilisation de produits chimiques solubles, ou excès d’irrigation en période chaude, contraste hydrique et forte chaleur estivale
 

Amarante réfléchie (Amarantus retroflexus)

  • Vignes et vergers dont le bois de taille est broyé; cultures amendées ou fumées
  • Excès de N et K apport trop important d’engrais ou de MO. En réalité les éléments N et K sont mobilisé au printemps par les bactéries pour décomposer les bois de taille, sont restitués en automne
 

Arum d’Italie (Arum italicum Mill)

  • Vignes, vergers avec broyage des bois de taille
  • Évolution des sols riches en bases vers la forêt par excès de Mo d’origine végétale, carence en MO d’origine animale
 

Asperge à feuilles aiguës (Asparagus acutifolius)

  • Vignes et vergers installés depuis longtemps sur une même parcelle
  • Évolution vers la forêt par excès de Mo d’origine végétale, carence en MO d’origine animale
 

Blette maritime (Beta vulgaris subsp.)

  • Culture intensive, vigne, verger
  • Salinisation des sols par utilisation de produits chimiques solubles, ou excès d’irrigation en période chaude
 

Bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris)

  • Prairies, Cultures, vignes, vergers
  • Variations hydriques importantes sur terrains limoneux ou sableux, sols compactés et pH élevé, blocage de P et K sur les sols riches en bases et compactés
 

Brome mou (Bromus hordeaceus)

  • Champs cultivés et fumés, vigne et verger
  • Engorgement en eau et en MO d’origine animale, asphyxie de la vie microbienne, excès de N et K par des apports d’engrais solubles, fumiers non compostés
 

Brome stérile (Bromus sterilis)

  • Terrains limoneux ou sableux vigne verger
  • Excès de MO d’origine végétale, compactage des sols gorgés d’eau, pauvreté en argile des sols limoneux donnant des terrains battants, fort contraste hydrique
 

Camomille matricaire (Matricaria chamomilla)

  • Cultures vignes et verger
  • Tassement et compactage, pH élevé et excès de MO ou d’azote minéral provoquant des anaérobioses ; saturation du CAH des sols riches en bases et en azote d’origine chimique
 

Carotte sauvage (Daucus carota)

  • Culture, vigne, verger
  • Richesse du sol en bases; compactage des sols limoneux; forts contrastes hydriques: plante thermophile
 

Chardon à capitules grêles (Carduus tenuiflorus)

  • Cultures vignes et vergers
  • Anaérobiose par compactage et pH élevé avec blocage du phosphore; sécheresse et température estivale élevées
 

Chardon commun (Cirsium arvense)

  • Prairies d’élevage amendées, cultures, vignes et vergers
  • Saturation du CAH par excès de MO, d’engrais azotés ou d’épandage de fumiers non compostés: blocage de P; Saturation naturelle du CAH par un pH trop élevé
 

Chénopode blanc (Chenopodium album)

  • Cultures amendées et fumées, vigne, vergers
  • Excès d’épandage de MO animale non ou mal compostée; travail des sols par temps trop sec, contraste hydrique sévère sur sols nitratés: Plante nitrophile
 

Chiendent pied-de-poule (Cynodon dactylon)

  • Cultures intensives, vignes verges
  • Perte d’humus déstructuration des argiles par les intrants chimiques; compactage des sols en zone méditerranéenne ; fort contraste hydrique: plante thermophile
 

Coquelicot (Papaver rhoeas)

  • Cultures vignes et verger
  • Brusque remontée de pH, quel qu’en soit le niveau initial (acide alcalin) ; contraste hydrique ; humidité hivernale et sécheresse estivale
 

Digitaire distique (Digitaria sanguinalis)

  • Cultures vignes et verger
  • Richesses des sols en potasse et en azote; engorgement en eau; tassement et compactage provoquant des hydromorphismes et des anaérobioses; excès d’irrigation
 

Diplotaxis à feuilles ténues (Diplotaxis tenuifolia)

  • Culture, vigne, verger du sud de la France
  • Richesse des sols en bases et en azote ; blocages par un pH élevé; compactages des sols limoneux ; saturation du CAH
  Épilobe à 4 angles (Epilobium tetragonum)

  • Cultures vignes et vergers
  • Engorgement en eau et en MO d’origine végétale des sols nitraté provoquant des hydromorphismes
 

Épilobe hirsute (Epilobium hirsutum)

  • Cultures vignes et vergers
  • Engorgement en eau et en MO provoquant des hydromorphismes
 

Érodium bec de grue (Erodium cicutarium)

  • Cultures, vignes, vergers
  • Compactage des limons ; désaturation du CAH ; baisse de l’activité biologique donc de la fertilité des sols
 

Euphorbe réveille matin (Euphorbia helioscopia)

  • Cultures vignes et vergers maraîchage
  • Traumatismes des sols brûlés par le soleil ou intoxiqués par des polluants chimiques; érosion des sols laissés nus en été ou en hiver: Plante caractéristique des cultures maraîchère et des plantations
 

Fausse épervière

  • Cultures vignes et verger
  • Compactage des sols riches en bases, à pH élevés, provoquant des anaérobioses ; forts contrastes hydriques ; érosion
 

Fausse rouquette

  • Culture , vigne, verger
  • Richesse des sols en bases et en azote disponible ou non pour les cultures; blocages par un pH élevé; compactage des sols
 

Folle avoine

  • Cultures amendées et fumées, vigne, vergers
  • Excès de N et K dans des sols à pH élevés.
 

Fumeterre officinale

  • Cultures vignes et vergers maraîchage
  • Engorgement en MO et richesse en bases
 

Garance voyageuse

  • Cultures vignes et vergers
  • Engorgement des sols riches en bases, en M.O d’origine végétale ; carence en MO d’origine animale ; évolution vers la forêt
 

Géranium à feuilles rondes

  • Cultures vignes et vergers excédentaires en azote
  • Excès d’azote chimique ; excès de MO d’origine végétale en AB
 

Géranium colombin

  • Cultures vignes et vergers excédentaires en azote
  • Excès d’azote chimique ; excès de MO d’origine végétale en AB
 

Géranium découpé

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès d’azote chimique ; excès de MO d’origine végétale en AB
 

Géranium herbe à Robert

  • Vignes et vergers
  • Richesse en MO d’origine végétale ; évolution vers la forêt ; sol frais et riche
 

Géranium mou

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès d’azote chimique ; excès de MO d’origine végétale en AB
 

Gnaphale des marais

  • Cultures vignes et vergers
  • Engorgement des sols en eau et en Mo provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses complètes par asphyxie de la vie microbienne
 

Grand plantain

  • Cultures vignes et verger sols tassés, lieux de passage des machines
  • Tassements et compactages provoquant l’anaérobiose des sols
 

Grande bardane

  • Cultures, vignes, vergers
  • Engorgement du sol en MO d’origine végétale bloquée et non disponible, évolution vers la forêt, tassement et compactage des sols par le bétail
 

Grande marguerite

  • Cultures vignes et verger
  • Carence en MO d’origine animale, richesse en MO d’origine végétale sur les sols contenant des bases
 

Grande prêle

  • Cultures intensives, vignes et prairies d’élevages humides
  • Instabilité des sols très argileux et très humides; présence d’une nappe d’eau

Gesse hirsute

  • Cultures vignes et verger
  • Richesse en bases des sols pH élevé provoquant des blocages du phosphore ; compactage provoquant des anaérobioses
 

Gesse sans feuille

  • Cultures vignes et verger
  • Richesse en bases des sols pH élevé provoquant des blocages du phosphore ; compactage provoquant des anaérobioses
 

Herbe aux chantres

  • Cultures vignes et vergers
  • pH élevé ; blocage des oligo élément, de P et de la MO ; tassement, compactage ; engorgement en MO des sols basiques provoquant des anaérobioses
 

La soude

  • Cultures vignes et vergers
  • Salinisation des sols par les engrais chimiques et les excès d’irrigation en période chaude

La vigne Blanche

  • Vignes et vergers anciens en cultures depuis de nombreuses années
  • Excès de MO d’origine végétale: évolution vers la forêt
 

Laiteron des champs

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès de K ; engorgements du sol en eau, en MO, en azote chimique provoquant des hydromorphismes et des anaérobioses
 

Laiteron maraîcher

  • Cultures vignes et vergers, maraîchage
  • Excès de N et de K ; forte fertilisation minérale et irrigation excessive
 

Laiteron rude

  • Cultures vignes et vergers, maraîchage
  • Excès de N et de K ; forte fertilisation minérale et irrigation excessive
 

Lamier amplexicaule

  • Culture intensive, vigne, verger nitraté, maraîchage sur fumés
  • Excès d’azote et de MO dans les sols riches en bases
 

Lamier pourpre

  • Culture, vigne, verger , maraîchage
  • Engorgement des sols en azote, provenant principalement de la pollution des pluies par les gaz industriels et automobiles. Cet azote est généralement sous des formes non disponibles et non assimilables par les plantes
 

Lampourde à gros fruit

  • Cultures vignes et vergers du sud de la France
  • Excès d’azote, tassement des sols provoquant des hydromorphismes et des anaérobioses ; début de salinisation par excès d’irrigation ; pollution par les eaux d’inondation des fleuves et des rivières
 

Lampourde épineuse

  • Cultures vignes et vergers du sud de la France
  • Présence de polluants d’origines agricole ou urbaine ; pollution par les eaux d’inondation des fleuves et des rivières ; début de salinisation par excès d’irrigation, remontées de sels dans les sols compactés ; excès d’azote, tassement des sols provoquant des hydromorphismes et des anaérobioses
 

L’aristoloche

  • Cultures sur sols profonds et humides, vignes, vergers
  • Engorgement des sols profonds, en MO, en azote et en eau
 

Lierre

  • Vignes et vergers en cultures depuis longtemps en zone méditerranéenne
  • Excès de MO d’origine végétale: évolution vers la forêt
 

Liseron des champs

  • Terrains cultivés et jardin
  • Saturation du CAH en azote organique ou en azote de synthèse excès de MO ou de nitrate d’ammonium
 

Liseron des haies

  • Champs cultures intensives, vignes et vergers
  • Engorgement en MO d’origine animale sur sols frais et humides provoquant des anaérobioses complètes et la présence de nitrites et de nitrates; engorgement des sols en MO ou en nitrate d’ammonium produisant les mêmes effets: espèces nitrophiles
 

Luzerne

  • Cultures vignes et verger
  • Richesse en bases des sols dans lequel le phosphore est généralement bloqué ; compactage important des sols limoneux : la luzerne est une très grande fixatrice d’azote de l’air (600 à 800 Kg par ha et par an), et une excellente plante pour décompacter les sols
 

Mauve sylvestre

  • Cultures vignes et verger
  • Richesse des sols en bases ; engorgement des sols en MO, en azote et en potasse provoquant des anaérobioses
 

Menthe à feuilles rondes

  • Cultures vignes et verger ; fossés humides
  • Engorgement des sols riches en bases, en eau et en MO, provoquant des hydromorphismes avec formation de gley:
 

Menthe des champs

  • Cultures vignes et verger ; fossés humides
  • Engorgement des sols riches en bases, en eau et en MO, provoquant des hydromorphismes avec formation de gley: les graines peuvent lever après des pommes de terre
 

Menthe pouliot

  • Cultures vignes et verger
  • Engorgement des sols en eau l’hiver, et fort assèchement l’été, provoquant des hydromorphismes avec formation de gley. La menthe pouliot indique une zone à nappe d’eau à niveau variable ou fort contraste hydrique
 

Mercuriale annuelle

  • Cultures intensives à fort apport de fertilisants
  • Érosion intense des sols par manque de couverture végétale, hiver comme été provoquant le lessivage de l’azote et de la potasse
 

Morelle noire

  • Cultures vignes et vergers à forte fertilisation en N et K, maraîchage
  • Engorgement du sol en MO ; excès de N et de K ; N et K mobilisés au printemps, par les bactéries du sol, pour la décomposition des MO végétales sont libérés à l’automne. Risque de salinisation par excès d’irrigation et/ou de fertilisants minéraux
 

Mouron blanc

  • Cultures vignes et vergers, maraîchage
  • Sol riche en MO d’origine végétale, avec une bonne vie microbienne, et aussi une bonne minéralisation, permet une réorganisation de l’azote
 

Mouron bleu

  • Cultures, vignes, vergers
  • Richesse en base et en azote, indication d’un pH supérieur à 7
 

Mouron rouge

  • Terrains légers, bien ressuyés et remués
  • Indicateur de pH acide inférieur à 6
 

Moutard des champs

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès d’azote, richesse du sol en bases, blocage des fertilisants et de la MO d’origine végétale conduisant à des anaérobioses. Bon acidifiant et excellent engrais vert sur des sols à pH élevé. Ne pas utiliser sur les sols un peu lourds à pH acide catastrophe pour la structure du sol
 

Muscari à toupet

  • Cultures vignes et verger
  • Compactage des sols riches en bases, à pH souvent élevé ; carence réelle ou induite de la potasse, bloquée par manque de vie microbienne aérobie
 

Muscari négligé

  • Cultures vignes et verger
  • Compactage des sols riches plus ou moins riche en bases ; carence réelle ou induite de la potasse, bloquée par manque de vie microbienne aérobie
 

Ortie brûlante

  • Cultures maraîchage
  • Excès de nitrates ou de nitrites, MO d’origine animale, fiente de volailles et guano particulièrement
 

Oxalis pied-de-chèvre

  • Cultures vignes et verger; maraîchage
  • Érosion intense et lessivage de surface des sols laissés à nu l’hiver et l’été. Fragilité des sols pouvant, par manque de protection, évoluer vers des destructions plus graves : La couverture du sol par l’oxalis est très bénéfique pour le terrain et pour la vie microbienne aérobie

Oxalis raide

  • Cultures vignes et verger; maraîchage de la zone méditerranéenne
  • Érosion intense et lessivage de surface des sols laissés à nu l’hiver et l’été. Fragilité des sols pouvant, par manque de protection, évoluer vers des destructions plus graves : La couverture du sol par l’oxalis est très bénéfique pour le terrain et pour la vie microbienne aérobie

Pensée sauvage

  • Cultures vignes et vergers
  • Acidité des sols ; sécheresse et fort contraste hydrique ; lessivage et érosion des sols laissés nus en été ou brusquement exposés au soleil violent après la moisson notamment
 

Petite oseille

  • Cultures vignes et vergers
  • Perte d’humus déstructuration du CAH par les intrants chimiques provoquant une perte de cohésion des sols réduits en poussière
 

Picride fausse vipérine

  • Cultures vignes et verger
  • Richesse en base et engorgement en MO ; compactage des sols ; excès d’amendement calcaire
 

Pissenlit

  • Prairies naturelles Cultures vignes et verger
  • Engorgement en matière organique animale (fumiers). Blocage de la matière organique par le froid. Compactage des sols riches en calcaire et en matière organique. Bon indicateur de prairie riche tant que le pissenlit n’est pas dominant, mais révélateur d’aggravation des engorgements et des compactages du sol lorsque la présence du pissenlit explose.
 

Plantin lancéolé

  • Cultures vignes et verger bien équilibré
  • Équilibre en eau et en MO, bonne activité microbienne aérobie.

Potentille ansérine

  • Cultures vignes et verger
  • Engorgement des sols en eau et en MO provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses par asphyxie de la vie microbienne

Potentille rampante

  • Cultures vignes et verger maraîchage
  • Engorgement des sols en eau et en MO provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et piétinement des sols conduisant à des anaérobioses

Pourpier

  • Cultures vignes et verger maraîchage
  • Excès de nitrates et de nitrites dans des sols laissés à nu et non protégés ; tassement et compactage par piétinement ; érosion des sols en été

Prêle des champs

  • Cultures céréalières intensives, vignes et vergers
  • Présence d’une nappe d’eau à plus ou moins grande profondeur

Prêle rameuse

  • Vignes sur limons et sables humides en hiver et très sec en été, champs cultivés
  • Hydromorphisme et anaérobioses des sols ayant subi de longues années de cultures chimiques intensives; fort contraste hydrique ; Présence d’une nappe d’eau à plus ou moins grande profondeur

Pulicaire dysentérique

  • Cultures vignes et verger
  • Engorgement naturel en eau provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses par asphyxie de la vie microbienne

Raisin d’Amérique

  • Cultures vignes et verger
  • Richesse en MO d’origine végétale ; évolution vers la forêt ; carence en MO d’origine animale

Rapistre rugueux

  • Cultures intensives vigne verger
  • Compactage des sols riches en bases et en nitrates provoquant des anaérobioses avec blocage de P et de K ; fort contraste hydrique et microclimat chaud

Ravenelle

  • Cultures vignes et verger maraîchage
  • Compactage des sols riches en bases provoquant des anaérobioses avec blocage de P et de K ; excès d’amendements calcaires ; fort contraste hydrique

Ray-grass méditerranéen

  • Cultures vignes et verger
  • Excès d’azote sur des sols riches en bases ; saturation du CAH

Ray-grass d’Italie

  • Cultures vignes et verger
  • Excès de N et de K pas forcément disponible pour les cultures, car ils sont souvent bloqués. Création d’un pseudo complexe argilo-humique

Renoncule des champs

  • Cultures vignes et verger peu amendés
  • Richesse des sols en bases et pH élevés : indique un terrain bien vivant ayant reçu peu de produits chimiques

Renoncule des marais

  • Cultures vignes et verger en zone méditerranéenne
  • Engorgement en eau et compactage du sol provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses par asphyxie de la vie microbienne : excès d’irrigation en zone méditerranéenne

Renoncule rampante

  • Cultures vignes et verger maraîchage
  • Engorgement en eau et en MO provoquant des hydromorphismes avec formation de gley ; tassement des sols humides par des machines trop lourdes ; compactages des sols par piétinement

Renoncule sarde

  • Cultures surtout maïs vignes et verger
  • Destruction du CAH et des argiles par des engrais chimiques ; compactage des sols par les machines trop lourdes ; engorgement des sols en eau provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses complètes : sol contenant des nitrites

Renouée persicaire

  • Cultures vignes et verger
  • Engorgement en eau et en MO provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses par asphyxie de la vie microbienne: labour ou pratique culturale par temps trop humide

Renouée poivre d’eau

  • Cultures vignes et verger
  • Engorgement en eau et en MO provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses par asphyxie de la vie microbienne: labour ou pratique culturale par temps trop humide

Ronce à feuilles d’orme

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès de MO d’origine végétale : évolution vers la forêt ; carence en MO d’origine animale

Rumex à feuilles obtuses

  • Cultures vignes et vergers
  • Engorgement en eau et en MO d’origine animale en excès ou mal compostée provoquant des hydromorphismes et des anaérobioses totales, blocage des oligoéléments et du phosphore, production de nitrite, il faut éviter, il faut relancer la vie microbienne, si on ne veut pas que cette situation soit irréversible (plante rare en début du siècle) : Engorgement dû aux fumiers non compostés

Rumex crépu

  • Cultures vignes et vergers
  • Engorgement en eau et en MO provoquant des hydromorphismes et des anaérobioses totales, blocage des oligoéléments et du phosphore, il faut éviter tout apport supplémentaire en MO, il faut relancer la vie microbienne, si on ne veut pas que cette situation soit irréversible

Rumex violon

  • Cultures vignes et vergers
  • Asphyxie du sol par perte de porosité en raison des tassements et des compactages

Séneçon commun

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès d’azote ou de MO dans les sols riches en bases ; érosion d’hiver et d’été par manque de couverture de sol

Sétaire verte

  • Cultures, vigne, vergers, maraîchage
  • Engorgement des sols en MO ; excès d’azote et de potasse ; en zone méditerranéenne excès d’irrigation

Sisymbre vélaret

  • Cultures vignes et vergers
  • Excès d’azote ; richesse du sol en bases, pH élevé ; blocage des fertilisants et de la MO d’origine végétale ; compactage pour des raisons naturelles ou du fait des pratiques agricoles conduisant anaérobioses

Souchet

  • Culture, vigne, verger de la zone méditerranéenne
  • Engorgement en eau par des irrigations trop importantes sur des sols nitratés, provoquant des homéomorphismes avec formation de gley; risques de salinisation par évaporation des eaux d’irrigation et des engrais solubles

Spargoute rouge

  • Cultures vignes et vergers,
  • Absence d’humus et d’argile ; anaérobiose par compactage des sables et de limons, par non porosité des roches (granit). Pousse sur des sols naturellement stériles ou sur des sols dans lesquels la vie a été détruite. Elle annonce le redémarrage de la vie microbienne aérobie

Spergule des champs

  • Cultures vignes et vergers, maraîchage
  • Érosion par manque de couverture des sols fragiles et facilement lessivables, désaturation des arènes granitiques

Trèfle blanc

  • Cultures vignes et vergers,
  • Richesse du sol en bases et en MO; très fort contraste hydrique

Trèfle des champs

  • Cultures vignes et vergers,
  • Richesse en bases des sols sableux ou limoneux ; compactage des sols provoquant des anaérobioses et des blocages de P ; fort contraste hydrique ; plante thermophile

Trèfle pied-de-lièvre

  • Cultures vignes et vergers, maraîchage
  • Absence naturelle d’humus et d’argile dans les sables dunaires et les arènes granitiques ; lessivage des éléments fertilisants et érosion des sols cultivés par défaut de couverture ; perte d’humus, déstructuration du CAH par les intrants chimiques provoquant un manque de cohésion des sols réduits en poussière

Trèfle violet

  • Cultures vignes et vergers,
  • Asphyxie des sols par engorgement en eau ou par excès de MO provoquant des hydromorphismes avec formation de gley et des anaérobioses. Attention en engrais vert sur des sols un peu lourds du fait de leur caractère acidifiant entraîne une déstructuration des sols; peut faire lever le rumex à feuilles obtues

Trigonelle cornue

  • Cultures vignes et vergers,
  • Richesse des sols en bases, en P bloqué ; sécheresse estivale ; fort contraste hydrique ; compactage des sols

Trigonelle de Montpellier

  • Cultures vignes et vergers,
  • Richesse des sols en bases, en P bloqué ; sécheresse estivale ; fort contraste hydrique ; compactage des sols : plante thermophile

Tussilage

  • Cultures vignes et vergers,
  • Absence de couche arable sur des sols riches en bases à cause des labours trop profonds qui remettent en surface la roche-mère. Terrain instable

Vergerette du canada

  • Champs cultivés sur sables et limons, vignes , vergers, maraîchage
  • Excès d’azote; compactage d’origine naturelle ou agricole provoquant des anaérobioses

Véronique à feuilles de lierre

  • Cultures vignes et vergers maraîchage
  • Excès de MO d’origine végétale provoquant l’évolution vers la forêt ; excès d’azote sur sol humide ou sur sol en anaérobiose par tassement ou compactage

Véronique cymbalaire

  • Cultures vignes et vergers
  • Richesse des sols en bases, en azote et en MO ; compactage provoquant un début d’anaérobiose : Des apports supplémentaires feront germer les chardons et les rumex

Véronique de perse

  • Cultures vignes et vergers maraîchage
  • Richesse des sols en bases, en azote et en MO ; compactage provoquant un début d’anaérobiose : plante nitrophile : Des apports supplémentaires feront germer les chardons et les rumex

Véronique petit chêne

  • Cultures vignes et vergers depuis longtemps
  • Excès de MO d’origine végétale conduisant à une évolution vers la forêt

Verveine officinale

  • Cultures vignes et vergers,
  • Tassement des sols riches en bases et en MO et compactage des limons dans les cultures provoquant des anaérobioses

Vesce commune

  • Cultures vignes et vergers
  • Richesse du sol en bases ; compactage du sol provoquant des anaérobioses avec blocage du phosphore et du potassium

Vesce hirsute

  • Cultures vignes et vergers
  • Richesse du sol en bases ; compactage du sol provoquant des anaérobioses avec blocage du phosphore et du potassium

Vesce jarosse

  • Cultures vignes et vergers
  • Richesse du sol en bases ; compactage du sol provoquant des anaérobioses avec blocage du phosphore et du potassium

Violette odorante

  • Cultures vignes et vergers
  • Richesse du sol en bases ; excès de MO d’origine végétale provoquant une évolution vers la forêt
Vulpin des prés

  • Prairie humide bords des chemins
  • Engorgement du sol en eau ou en MO, asphyxie de la vie microbienne. L’excès de MO animale peut être dû au surpâturage ou épandages de mauvaise qualité

 

Abréviations du tableau :

  • N : azote
  • P : phosphore
  • K : potassium
  • MO : Matière Organique
  • CAH : Complexe Argilo-Humique

16 Comments

  1. Véronique leclercq dit :

    Je n’arrive pas à ouvrir la photo sur IPhone. Y a t il un truc?
    Merci merci

  2. Véronique leclercq dit :

    Merci merci quel magnifique travail!

  3. Marsick François dit :

    bonjour Isabelle, pour répondre à votre question, j’ai trouvé le nom latin de la misère qui est Tradescantia article dans wikipédia, effectivement plantes très charnue, racines exhubérente pousse dans des milieu très humides, bonne lecture

  4. Marsick François dit :

    bravo

  5. Isabelle Lepicard dit :

    Bonsoir, j’habite au Mexique. Mais qu’est-ce qu’elle nous veut celle-là? Et bien mon (petit) potager est envahi par une plante que l’on appelait « misère » parce qu’elle envahi comme la misère sur le pauvre monde, elle ne prend pas beaucoup racine mais elle est tenace,elle ne meurt pas même si on la déracine … Malheureusement je ne l’ai pas vue dans cette liste si fournie. Auriez-vous une indication qui me permettrait de corriger ce qui ne va pas dans mon jardin?
    PS: je n’ai pas son nom latin car je ne suis pas une spécialiste mais c’est une plante tellement courante…

    • Jean-Christophe MAURO dit :

      Bonjour, désolé je n’ai pas d’informations particulières. En espérant que quelqu’un puisse répondre à votre question. Amicalement.

  6. Anonyme dit :

    Superbe sujet ! Une remarque cependant : l’appellation latine du cirse commun, ou cirse lancéolé est cirsium lanceolatum (cirsium arvense est le cirse des champs).

  7. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette liste!
    Il me semble que le nom « sétaire pied de poule » n’existe pas. C’est soit chiendent pied de poule, panic pied de coq, sétaire verticillée, verte, glauque.. Merci

  8. Marie-Bernadette dit :

    Bonjour et merci beaucoup pour ce long travail effectué et pour cette liste oh combien indicatrice de mon sol hyper compacté, entre autres ! y’a plus qu’à ….

  9. Belaabidia dit :

    merci pour le partage,toutefois les noms vernaculaires latins aurait été un plus

  10. karine adam dit :

    merci pour cet article 🙂

  11. Sylvie dit :

    Passionnant merci

  12. GAUTHIER dit :

    Intéressant. Petit bémol sur le nom des plantes car leur nom latin aurait pu être ajouté pour plus de précision. Bien le nom français pour ne pas faire partir en courant les non-habitués.

    • Jean-Christophe MAURO dit :

      Bonjour et merci de votre commentaire. Votre observation est intéressante.

      J’essaie dans mes articles de trouver un compromis entre une publication « technique » et restant accessible au plus grand nombre, tout en ne tombant pas dans des résumés caricaturaux qui trop souvent perdent tout intérêt… J’ai commencé sur les premières plantes à mettre un lien vers un site « botanique », mais je n’ai pas encore eu le temps de finaliser ce travail fastidieux. Bonne journée 😉

      • GAUTHIER dit :

        Les caractéristiques de chaque plante, en effet, sont bien développées, et le tout reste très agréable à lire. Bravo et merci pour votre travail.
        Ps : je vais rechercher les noms des plantes en latin, voir s’il n’y a pas d’ambiguïté. On peut très bien concevoir un glossaire avec les correspondances des noms des végétaux, sans alourdir le texte.

  13. gancel monique dit :

    maintenant on ne trouve plus ou rarement ces herbes autrefois il y avait les cavaillons je voyais mes grands parents y travaillaient durs dans leurs vignes la technologie et la chimie ont facilitée le travail des vignerons et détruits la santé appauvri la terre .Heureusement quelques uns ont pris conscience du danger qui nous attend a tous et travaillent la terre en la respectant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.